Il n’existe pas de matériau parfait. Néanmoins, en associant les techniques d’assemblage, de traitement de surface et de coating il est possible de combiner les propriétés de plusieurs matériaux en formant des multicouches. Grâce à ces trois familles de procédés, il n’y a quasiment pas de limites à la création de matériaux sur-mesure.

 

Discutez avec un de nos experts ADDEV Materials

 

1 - Assemblage multicouche

 

Assembler plusieurs films ou adhésifs pour former un multicouche permet de combiner les propriétés de différents matériaux sur un film unique.

 

A - La lamination à sec

 

Aussi appelée contrecollage, cette technique consiste à assembler deux bandes de films souples à l’aide d’une colle solvantée, en exerçant une forte pression.

LAMINATING_LAMINATION

 

B - Complexage

 

Deux ou plusieurs bandes souples ou rigides sont assemblées avec un adhésif technique. Le Complexage est souvent utilisé pour augmenter les propriétés de barrière et améliorer l’aspect.

COMPLEXING_COMPLEXAGE

 

C - L’adhésivage

 

Méthode de lamination en phase sèche qui a pour objectif de rendre adhésive une surface qui ne l’est pas.

ADHESIVE-COATING_ADHESIVAGE

 

2 - Les traitements de surface

 

Qu’ils soient mono ou multicouches, les films peuvent subir un traitement de surface dont l’objectif est d’améliorer certaines propriétés ou de faciliter l’assemblage d’une nouvelle couche.

 

A - Le traitement Corona

 

Dispositif utilisé pour créer une décharge électrique en surface d’un film. Cette méthode de préparation de surface permet d’augmenter l’énergie de surface et de consolider les liaisons chimiques d’un assemblage film/liquide.

 

B - Les plasmas d’activation

 

Méthode de traitement de l’extrême surface (quelques nanomètres) d’un substrat flexible polymère ou métallique. Cette technologie est utilisée pour apporter des propriétés d'anti adhésion ou, au contraire, pour améliorer l’adhésion.

COATING_ENDUCTION

 

C - Thermostabilisation

 

Technique employée pour diminuer la sensibilité de films aux variations de température.

Exemple : Le film PET Politherm® est presque insensible aux variations dimensionnelles liées à la température.

 

3 - Les “coatings” ou revêtements de surface

 

Les revêtements sont des dépôts de matière dont le but est d’améliorer les propriétés des films. Il peut s’agir de métallisation, de dépôt de colle, de revêtements de protection (anti UV, anti graffiti, anti rayures) ou d’à peu près n’importe quel matériau.

 

A - La métallisation

 

La métallisation de films est généralement réalisée par des procédés d’évaporation sous vide. Permet d’obtenir des films de quelques dizaines de nanomètres d’épaisseur.

Exemple : suivant son épaisseur, un dépôt d’aluminium rend un film plus ou moins opaque.

 

B - L’enduction en roll to roll

 

L’enduction est l’application d’un revêtement liquide tel qu’une colle, une peinture ou une laque sur un support. En général, une étape de séchage ou de réticulation est nécessaire après enduction.

 

C -Les coatings extrudés

 

Technique utilisée lorsqu’on veut avoir une bonne maîtrise de l’épaisseur d’un film. Des granulés de résine sont fondus et une couche est déposée puis solidifiée sur le film à revêtir.

Exemple : revêtement de polyéthylène de 15 à 150 microns sur polyester.

 

Conclusion

 

Le panel d’améliorations que l’on peut apporter à un matériau pour former un assemblage unique est vaste. Polymères, papier kraft, films métalliques ou adhésifs sont autant de matériaux à associer pour répondre à des cahiers des charges sur mesure.

Vous avez pensé à un assemblage ? Parlez-en à un de nos experts ADDEV Materials.

 

Nouveau call-to-action